Archives de Catégorie: Bien-être animal

Symposium Accefe 2017

Venez nombreux les 18-19 mars au symposium de l’accefe à Thonon les bains. Il y a beaucoup de thèmes abordés comme la nourriture du chien, les chiens de sauvetage, le chien de traineau, les balades de chiens en groupe, la communication animale, la prévention des morsures etc ….

J’aurais le plaisir de vous présenter la proprioception, en quoi cela consiste et comment cela peut-être un outil intéressant sur des problèmes comportementaux.

affiche

Conférences sur le chien et le chat à l’ACCEFE

Venez y participer et me voir 🙂

Cliquez ici pour le détail !!!!

symposium accefe 2015

Avec la participation de votre éducatrice comportementaliste Sans a’croc

new ban6

Idées cadeaux Noël 2014

Noël arrive à grand pas …. Beaucoup d’entre vous vont offrir un chat ou chien.

Mais comme vous êtes des personnes responsables, vous savez que cette boule de poils si attendrissante au début va grandir et qu’il peut y avoir des problèmes de comportement ou tout simplement vous voulez vivre en harmonie avec lui et vous souhaitez prendre un bon départ avec lui.

Alors voilà un cadeau original et utile: le bon cadeau Sans a’croc© !!! Vous pouvez l’offrir à votre conjoint, enfants, petits enfants ….

spécimen chat 2014

spécimen chien 2014

Vous pouvez l’utiliser pour de l’éducation, comportement, bien débuter avec votre chien ou chat, agir sur un problème en particulier ….

Les possibilités sont nombreuses, n’hésitez pas à me contacter pour des questions ou pour les tarifs à sans.a.croc@gmail.com.

Je vous enverrai le bon cadeau par la poste à l’adresse que vous souhaitez après réception du règlement. Département 68 et pour les autres me contacter !

Et si vous hésitez encore, voici comment se passe les séances avec moi

Du jeu entre chiens à la bagarre, reconnaitre les signes de tension et calmer le jeu !

2 petites vidéos courtes et intéressantes sur les interactions négatives et positives dans le jeux canins et des conseils !!!!!

Sans a'croc

Vous êtes nombreux à me demander pendant nos séances « Comment je sais que mon chien joue gentiment avec l’autre chien et pas que ça va partir en bagarre ? Il aboie, grogne pendant le jeu, est-ce normal ? »

Voici une 1ere vidéo provenant du siteFIDÈLE CANIN  au Québec représenté par Danielle Gauthier De Varennes Éducateur canin, comportementaliste, elle vous montrera les signes d’excitation du ou des chiens.

Maintenant que vous savez reconnaitre les signes avant-coureurs pouvant amener un simple jeu vers une situation qui peut dégénérer, je vous montre une 2e vidéo de FIDÈLE CANIN montrant ce que devrait être un jeu entre chiens, équilibré et satisfaisant pour tout le monde 🙂

À retenir

  • Apprenez à lire votre chien, s’il ressent un malaise ou un stress, cessez le jeu
  • Faire des pauses permet aux chiens de redescendre leur excitation. Profitez-en pour vous entrainer au rappel et…

View original post 90 mots de plus

L’art et la manière… d’apprendre au chien.

Aujourd’hui je repartage un article du site de la SPA de Besançon sur la mésaventure de ce chiot de 8 mois qui a agité les réseaux sociaux …. mais ce qui est important c’est que vous ne devez jamais laisser faire un soi disant professionnel si vous sentez que votre chien est en souffrance !

 32f55d_6bbbeba4cadc42a1aa5401ab6d82faac.jpg_srz_p_630_1115_75_22_0.50_1.20_0.00_jpg_srz

23 Jul 2014

Ikhâm, berger Picard de 8 mois.

Cynophile qui pratiquez déjà certaines activités comme le pistage, vous voudriez initier votre chien, ainsi que vous-même, à l’activité de conduite de troupeau. Avec un jeune berger Picard de 8 mois, c’est le moment idéal.  Ne sachant où trouver un moniteur en chien de troupeau, vous demandez à une éducatrice en club canin (affilié à la SCC). Sur ses recommandations, vous contactez donc une jeune femme de votre région. Elle a ses propres brebis, et vous convenez d’un rendez-vous sur son terrain…

Cela ne commence pas comme un cauchemar, et c’est pourtant ce qu’ont vécu,  Ikham, chiot berger picard de 8 mois et ses maitres.

-Traumatisme cervical : contusions et cervicalgie gauche

-Traumatisme lombaire : contusions et lombalgie

-Lésions de la trachée

-Phobie traumatique (peur de la main, du collier, de la contention,  comportements régressifs,  angoisse…)

Non, Ikham n’a pas été renversé par un poids lourd. Il s’agit juste d’un chiot qui a participé,  sur recommandation du club canin (en son cadre et par une de ses éducatrices)  à une « initiation », une « séance découverte » à l’activité conduite de troupeau !

Lui et ses maitres ont été victimes de la violence des méthodes de dressage d’une jeune femme, se présentant comme monitrice de cette discipline.

La semaine dernière, en quelques heures, sur toute la planète, via les réseaux sociaux, les cynophiles et tous ceux qui ont un minimum d’empathie et d’éthique, ont découvert avec effroi, le témoignage et les images filmées en plan séquence, de dix minutes de torture. Il ne s’agit que d’une petite partie de la durée de la séance et c’est déjà insoutenable. On sent monter en soi une tristesse, une honte et surtout une colère violente, à subir ces images sans pouvoir intervenir.

 Ikham , désigné comme un chiot « doux, sociable, équilibré et intelligent » dans son dossier vétérinaire, est pris en main à l’entrée du terrain par la pseudo monitrice en conduite de troupeau. Les moutons sont déjà dans le parc, elle demande aux maitres de « n’entrer et n’intervenir sous aucun prétexte ».

JE sais, VOUS ne savez pas, VOUS restez à votre place.

Monsieur le maitre de Ikham filme, ce qu’ il imagine, sera un bon souvenir d’une première au troupeau avec leur tout jeune chien…

Il ne se doute pas encore que ce film deviendra une pièce à conviction et l’enregistrement du traumatisme de d’Ikham.

A partir de ce moment là, les protestations des maitres d’Ikham, présents de l’autre côté de la clôture ne réussiront pas à arrêter l’escalade de violence chez la monitrice.

Il est TRES courant de voir sur les terrains de club canins, ou chez des « éducateurs », « dresseurs », un échantillon de violences académiquement admises, et cautionnées dans la cynophilie officielle française (coups de sonnette, pendaison, coups de pieds etc.) ou de matériels barbares (collier torcatus, électrique, lance-pierre, etc.).

Tout le monde le sait, mais personne n’en parle. Lorsqu’on dénonce l’omerta, on se voir parler de la rareté des faits… En réalité, c’est monnaie courante !

C’est même tellement banalisé que des vidéos explicites sont postées, sans aucune honte, par les dresseurs-auteurs de ces violences, sur leur propres pages internet, en guise de publicité !

Dans le cas d’Ikham, c’est le florilège et la débauche des actes et techniques employés, de la part d’une jeune femme, qui perd de toute évidence la face, devant un publique et des maitres, puis s’enfonce dans la violence.

Pour un professionnel, du comportement canin et de la protection animale, visionner cette vidéo, c’est d’abord être frappé par le profil de la monitrice. Elle ne correspond pourtant pas au « profil type » de ce qu’on appelle les « dompteurs de lions ».  Mais étonné également par l’assurance et la technique, des corrections infligées à Ikham.

On y voit sans aucun doute une grande pratique de ce type de gestes.

Coups de sonnette (colapsus de la trachée…), coups de bâton, coups de pieds sur le dos pour écraser le chien au sol (dégâts lombaires…), pendaison (lésions cervicales…) etc. La monitrice travaille de cette manière sans la moindre honte devant ses clients, pendant de longues minutes. Leurs protestations et expressions de doutes n’y changent rien.

JE sais, VOUS vous taisez

Très rapidement, on se rend compte que la monitrice est en fait gravement incompétente et n’est absolument pas à même d’initier ce chiot au troupeau. Incapable de se remettre en question et s’adapter à la personnalité du chien (ne parlons même pas de celle de ses maitres !). Elle ne comprend pas pourquoi les « recettes habituelles » et ses ordres ne fonctionnent pas. (La maitresse d’Ikham lui dit pourtant distinctement  « qu’il ne connait pas ces commandes »)

Le chien lui non plus ne comprend plus rien. Depuis qu’il est entré dans le parc, tout ce qu’il fait est sanctionné ; non seulement ses initiatives, mais également lorsqu’il se stoppe, car à grand coup de pied, appuyé sur son dos (en pleine construction musculaire et osseuse à cet âge, rappelons-le !) la monitrice lui hurle inlassablement de se coucher, alors qu’elle le met en présence, à quelques centimètres, du stimulus brebis.

Un tel niveau de méconnaissance de la communication canine fait pitié à voir. Un tel niveau de bêtise humaine fait peur :

-Combien de chiens a-t-elle torturé de la sorte ?

-Combien de maitres complices et partisans ?

 -Combien se sont tus et essayé d’oublier ?

La pression du groupe, de par ses sbires qui sont autour du terrain, (on ne sait pas trop pourquoi, mais ils plussoient tout ce que fait la monitrice), participe également à ce que les maitres d’Ikham soient littéralement en état de sidération et se sentent prisonniers de la situation.

Ils mettent fin à la séance.

Pour la monitrice, tout est normal dans le cadre de cette « initiation », elle compte bien reprendre rendez-vous pour une seconde leçon!

Les jours suivants, au sein du foyer, la perte de repères et la culpabilité de ses maitres, s’ajoutèrent aux traumatismes physiques et psychiques, bien visibles sur Ikham. En demandant leur avis aux autres cynophiles, via Internet, la maitresse d’Ikham reçu des milliers de messages, venant de toute la planète. Tantôt, empathiques, tantôt culpabilisateurs, des flots d’insultes et de violence, mais aussi des bons contacts et conseils.

C’est via ces réseaux sociaux que nous sommes entrés en contact, et que nous avons pu les soutenir  moralement, les encourager à porter plainte, et faire le lien avec les associations de notre réseau, qui se sont portées parties civiles.

Aujourd’hui, grâce à cette vidéo, le constat d’un vétérinaire et celui d’un comportementaliste (qui plus est, tous deux ayant déjà reçu Ikham avant ce traumatisme), une plainte a été déposée à l’encontre de la jeune femme se présentant comme monitrice en chien de troupeau. Affaire, qui de toute évidence ne s’arrêtera pas aux faits de violence envers Ikham, au vu des autres problèmes découverts dans le dossier…

Nous attendons avec impatience la prise de position de la Société Central Canine, sollicitée dans cette affaire.

La DDCSPP se saisit également du dossier pour d’autres illégalités.

Plusieurs clubs canins Lorrains, ainsi que les deux clubs français du berger Picard ont fermement et officiellement condamné l’attitude de la monitrice.

-La Fondation Brigitte Bardot

-La Fondation 30 Millions d’Amis

-Le SNPCC (syndicat national des professionnels du chien et du chat)

-La SPA de Lorraine

Se sont tous portés parties civiles dès le dépôt de plainte.

Nous espérons une condamnation exemplaire à l’encontre de la pseudo-monitrice en troupeau.

                         __________________________________________

Ces maltraitances sous couvert de techniques d’éducation canine, existent partout en France. On le sait, elles sont enseignées et cautionnées par certains clubs canins ou professionnels indépendants.

Il y a un mois à peine, une de nos adoptante nous a contacté, afin de nous demander si c’était  bien normal  que l’éducateur venu à domicile (pour une « séance découverte » gratuite), ai blessé son croisé berger allemand à la truffe en lui claquant la porte au nez. Puis lui ai asséné un coup de poing dans la foulée ! Cet éducateur tentant ensuite de légitimer ses méthodes en insistant sur le danger qui guette notre adoptante : « un chien comme ça, c’est une arme ! Vous ne vous rendez pas compte ! Si il passe la porte avant vous, c’est extrêmement dangereux ».

Notons que cet éducateur avec pignon sur rue, est également compétiteur particulièrement titré en mordant sportif…

Et malheureusement, il est loin d’être le seul à faire preuve de violence associée à un tel manque de connaissance de l’éthologie canine, de la communication, et des techniques de conditionnement…

Sur un terrain de dressage, dans un cabinet vétérinaire, en pension canine, peu importe, écoutez votre chien. N’ayez pas peur de remettre en cause ce qui vous dérange, même si vous pensez ne pas avoir le droit de contredire celui qui se pose en professionnel. Tous ne sont pas de BONS professionnels.

Avant de vous former au conditionnement, formez-vous d’abord à la communication canine (là aussi faites le tri dans vos lectures et références !). Sachez reconnaitre les signaux d’apaisement de votre chien, signes de stress, de malaise, de peur…

Mais surtout préparez-vous à dire « NON ». Peu importe de froisser un éducateur, un véto, ou n’importe qui d’autre. Vous ne vivez pas avec lui, et vous avez aussi le droit de changer de crèmerie !

Celui qui vit avec vous et vous fait confiance, c’est votre chien, et seulement lui.

 
Vincent Pfeiffer, 
Comportementaliste
Formateur à Vox Animae
Pour la SPA de Besançon

                                                 Code Rural – Article R214-24

Modifié par Décret n°2008-871 du 28 août 2008 – art. 1

L’exercice des activités d’éducation et de dressage d’un animal de compagnie dans des conditions de nature à lui infliger des blessures ou des souffrances inutiles est interdit.

Les dangers de l’été pour votre chien

Les vacances arrivent et vous partez avec votre chien ? Super, c’est une bonne idée ! Il n’y a rien de mieux que partagez ces moments où vous serez heureux et détendu avec votre animal.
Toutefois, de nombreux dangers guettent les chiens au moment de l’été lorsqu’ils partagent les vacances de leurs maîtres.

P1320152

Voici un petit tour d’horizon des problèmes que vous pouvez rencontrer. N’oubliez pas qu’anticiper c’est déjà protéger votre compagnon et pensez toujours à avoir une petite trousse de secours pour parer au plus urgent.

Parasites

les tiques sont présentes partout en France et on peut en retrouver pratiquement toute l’année même si leur période de grosse activité est d’avril à novembre. La piroplasmose est une maladie du chien, due à un parasite sanguin, transmis par les tiques. Ce parasite sera injecté par la salive des tiques lorsqu’elles se fixeront sur le chien. Les symptômes de la piroplasmose peuvent être divers : fatigue, forte fièvre, urines foncées, muqueuses pâles, … Seul votre vétérinaire sera apte à la diagnostiquer de manière certaine grâce à un examen sanguin.
* Appliquez régulièrement un antiparasitaire efficace et inspectez soigneusement votre chien au retour de chaque balade.

Les moustiques : voyager sur le pourtour méditerranéen expose votre chien au risque de contracter une maladie grave transmise par la piqûre d’un moucheron appelé phlébotome. Cette maladie est la leishmaniose. Quand un moucheron infecté pique un chien, les parasites sont déposés à la surface de la peau. Une petite lésion appelée chancre apparaît, habituellement sur une oreille ou sur le museau. Le système immunitaire commence à s’altérer. Les signes cliniques de la maladie sont très variables et dans certains cas ne se manifestent que plusieurs années plus tard. Les chiens atteints ont de la fièvre, perdent leurs poils (en particulier autour des yeux), maigrissent et peuvent présenter des lésions de la peau et des griffes. Ensuite les organes internes sont atteints : on observe par exemple une anémie, une atteinte des articulations, des yeux et des reins.
* Le traitement de la leishmaniose est compliqué et ne permet pas de se débarrasser totalement du parasite. C’est pourquoi la prévention est essentielle. Vous pouvez protéger votre chien des attaques de phlébotomes pendant leur saison d’activité, par exemple en utilisant des colliers à base de deltaméthrine, qui permettent aussi une protection contre les tiques.

L’eau/Chaleur

Coup de chaleur : Réapparaissant avec les beaux jours et les chaleurs printanières et estivales, le coup de chaleur reste un risque trop souvent ignoré des propriétaires de chiens. Les conditions extérieures (air chaud et humide) et de santé respiratoire de l’animal sont déterminantes dans le coup de chaleur. La capacité du chien à réguler sa température corporelle va être dépassée par ces conditions. Le cas du coup de chaleur chez le chien placé dans une voiture est le plus fréquent et aussi le plus mortel. Le fait même de laisser un chien attaché en extérieur en plein soleil les jours de très fortes chaleurs peut déclencher le syndrome. On observera les symptômes suivants : halètement très marqué, forte salivation ou une gueule qui mousse (déshydratation), agitation, œdème cérébral, Les muqueuses (babines, truffe, gencives…) deviennent bleues/violacées, l’abattement, prostration et convulsions puis mort de l’animal.
* sortez votre animal des conditions qui ont déclenché la crise, mettez-le au frais. Appelez votre vétérinaire ou le vétérinaire local car c’est une urgence vitale ! Si vous êtes amené à initier le refroidissement, faites-le progressivement pour éviter le choc thermique. On commence avec de l’eau fraîche puis de plus en plus froide en prenant régulièrement la température. Présentez de l’eau fraîche à boire et laisser votre animal se servir.

Le sel : vous allez à la mer ou l’océan ? Votre chien sera peut-être tenté de boire l’eau. Une trop grande ingestion de sel de mer entrainera une déshydratation, vomissements, voire confusion mentale suivi d’un état de choc. Emmenez le chez un vétérinaire si vous remarquez tous ces symptômes.

La noyade : bien que la plupart des chiens sachent nager, le goût du bain  et l’endurance peut différencier d’un chien à un autre.  La noyade arrive souvent par l’épuisement du chien en particulier lorsque le chien essaie de sortir de l’eau et qu’il n’y parvient pas (pas de rampe d’accès en piscine ou rivage trop haut pour s’agripper). Avant de le laisser se jeter à l’eau, vérifier qu’il pourra sortir s’en problème et laisser lui des temps de repos entre 2 baignades et observer les signes de fatigue quand il nage.

Problème de coussinets : avec la chaleur des routes, le sel de mer. Les coussinets de nos chiens peuvent craqueler et lui faire mal. Pensez à bien nettoyer à l’eau et à mettre une crème pour les lubrifier, promenez le aux heures les moins chaudes.

woof_mag_selection_chien_gamelle_transport_pet_head_vacances_voyage

Les piqûres diverses

Les serpents : hormis les vipères, les orvets et les couleuvres sont des serpents inoffensifs. Un serpent ne mord que s’il sent menacé et sans possibilité de fuite. Les morsures se font souvent au niveau de la face (babines, museau…) ou d’un membre. Très douloureuse, la morsure entraîne un œdème marqué et dur de la zone touchée et une grosse agitation de l’animal (hurlement, essaie de lécher la plaie). D’autres symptômes vont apparaître entre 2 à 12h après la morsure comme abattement, vomissement, hémorragie, choc cardio-vasculaire souvent fatal.
* Sur place:  calmer son animal et garder son sang froid ! Dans la mesure du possible, il faut essayer de porter l’animal et l’envelopper dans une couverture.  Essayez d’appliquer des compresses froides (ou poches de glaces ou bloc de glacière) sur la zone mordue pour freiner la diffusion du venin. La morsure peut-être désinfectée avec de l’eau oxygénée par exemple.  Dès que vous pouvez, aller voir votre vétérinaire surtout si un œdème se forme.
A ne pas faire !
Ne pas inciser la morsure pour ne pas propager le venin
Ne pas aspirer le venin; ni par succion (danger pour celui qui le fait) ni avec l’aide d’un aspirateur de venin
Ne pas utiliser d’alcool ou d’éther sur la plaie, ni donner de sérum antivenin car votre animal risque un choc allergique

Insectes : En cas de piqûre, surveillez votre chien. Quelques minutes ou quelques heures après la piqûre, le chien présente un gonflement de la zone piquée (souvent au niveau de la bouche car il essaye de « gober » l’insecte), les babines deviennent « cartonneuses » et on remarque un comportement anormal, lié à la gêne et à la douleur (l’animal se frotte le museau par terre par exemple).
* Si le chien n’est pas allergique, la piqûre risque de se résumer à un simple gonflement. Il est cependant parfois utile de consulter un vétérinaire si le gonflement persiste ou s’il se trouve à un endroit gênant (paupière, langue, truffe, …).
* S’il est allergique, sa gorge va gonfler et il va avoir du mal à respirer. Il risque de faire un « œdème de Quincke » ainsi qu’un choc allergique. Si votre chien présente ces symptômes, rendez-vous d’URGENCE chez le vétérinaire le plus proche qui lui fera des injections afin de stopper la réaction allergique.

Avec tout ça profitez quand même de vos vacances avec lui !

chien-vacances

Comment choisir sa muselière ?

Que se soit parce que la loi vous y oblige (chiens catégorisés) ou simplement parce que votre chien est très réactif quand vous le promenez, vous devez mettre une muselière à votre chien.

Mais quel type de muselière choisir ?
Comme pour le harnais (voir l’article ici) , il existe une multitude de choix concernant la muselière.

Pour bien la choisir, il faut penser à la matière, la forme et comment votre chien va supporter cet accessoire dans différentes situations.
Hé oui, imaginez-vous un peu comme dans le film Hannibal Lecter…

hl

 

😉

 

Beaucoup de maîtres utilisent couramment celle en nylon.

nylon

 

 

 

 
Pourquoi je vous la déconseille :

« La muselière est un ustensile qui peut entraver le système de thermorégulation et mettre la vie de nos chiens en danger, c’est pourquoi il faut absolument utiliser des muselières adaptées qui respectent ce mécanisme vital [….]

Imaginez-vous enfermé dans une combinaison étanche sous un soleil de plomb, vous allez très vite comprendre ce que le chien peut ressentir avec cette muselière.
De plus, depuis la loi sur les chiens catégorisés beaucoup de propriétaires utilisent ces muselières (très pratique à mettre autour du cou) sur des chiens au nez court qui sont déjà très sensible aux fortes chaleurs. Ces animaux sont en réel danger de mort ! »
Ceci est bien décrit sur le site Ad canes (http://adcanes.fr/chaleur-et-muselieres/)

les muselières en nylon ne permettent pas non plus à votre chien d’exprimer les signaux d’apaisement et de communiquer avec ses congénères. Cela risque d’aggraver encore le problème de réactivité de votre chien envers les autres canidés.

Pour une utilisation quotidienne il existe des muselières qui limitent la gêne occasionnée par son port, comme celles en cuir ajouré ou en grillage.

Voici un modèle qui répond à ces exigences, le modèle dit de « Baskerville » ou « Ultra ».

baskbask2

 

 

 

 

 

 
Ces muselières permettent au chien de
haleter,
sentir
manger
et s’exprimer librement tout en gardant leur efficacité.

Elles sont solides, ergonomiques et disposent de 2 points d’attache de sécurité supplémentaires (voir la photo du haut).
La boucle du bas est conçue pour se fixer au collier de votre chien s’il n’est pas muselé.
Une sangle de sécurité en sur-tête fait qu’aucun chien ne peut l’enlever.
Il existe 6 tailles selon la race de votre chien.
Elle est notamment plus indiquée pour les races à museau plat comme le boxer, bulldog …..